night14/20 – A voir de nuit, en mode veille

Alors qu’un tueur en série terrorise la ville, Martin, étudiant en droit, accepte un poste de veilleur de nuit a la morgue. Seul dans cet endroit désert où se produisent des événements singuliers et où rodent des personnages étranges, Martin Bells fait bientôt figure de suspect numéro un aux yeux de l’inspecteur chargé de l’enquête. Pris dans un piège qui le dépasse, le jeune homme comprend qu’il lui faut démasquer le tueur pour ne pas devenir sa prochaine victime…

Voilà le film qui nous a fait lever la tête et les sourcils au milieu des années 90 en direction du Danemark, nous révélant soudain que « bah tiens alors, il s’y passe des choses là-bas ! » Le réalisateur Ole Bornedal réussissait alors un joli coup, aidé de l’acteur Kim Bodnia, révélé par ce film et depuis icône importante du cinéma de genre danois (Pusher…). Sans avoir le premier rôle ici, la star mène déjà largement la danse, avec debout sur le podium le tout jeune Nikolaj Coster-Waldau.

En plus d’un pitch joyeusement racoleur, Nightwatch, prix du public au BIFFF en 1995 (festival du film fantastique de Bruxelles), a pour lui une très bonne mise en scène, une narration sans fioritures et un script très bien écrit. En dépit d’un final trop prévisible, on suit les personnages avec attention, quelques scènes de tensions sont franchement bien senties et le divertissement se révèle au bout du compte jubilatoire. On a là un parfait popcorn movie du samedi soir, léger, qui tient encore plutôt bien la route grâce à sa fraîcheur osée, son humour noir bienvenu et aussi une ultime blague, géniale, qui ponctue joliment la dernière scène. Chut…

A noter : Ulrich Thomsen tout jeunot fait une apparition dans ce film, dans le rôle d’une petite frappe s’en venant foutre le boxon dans un bar. On est alors loin de la classe du banquier ripou (pléonasme ?) qu’il incarne dans le tout frais L’enquête de Tom Tykwer.

Tout comme Dick Maas avec son Ascenseur hollandais, Bornedal pondit un remake US de son propre film, en 1997, avec cette fois Ewan Mc Gregor et Patricia Arquette en têtes d’affiche. Pas vu pas pris le copié/collé.

Le veilleur de nuit sur IMDb

Publicités