Nicolas-Winding-Refn-and-Elle-Fanning-The-Neon-Demon

Dans mon entretien avec Nicolas Winding Refn en 2009, quand je lui parlais des difficultés récurrentes que ses protagonistes masculins rencontraient avec la gente féminine, il répondait ceci :  » (…) J’adore être entouré de femmes et je préfère être avec des femmes qu’avec des hommes. Mes films sont d’une certaine façon très féminins (…) J’aimerais vraiment faire un film sur les femmes ! J’adorerais faire n’importe quoi qui ne traiterait que de cela : les femmes ! Et pas les hommes. Je ne suis pas un homme très masculin, je ne fais pas de sports, je ne bois pas de bières… J’ai des filles vous savez, j’aime les poupées Barbie, j’aime Cendrillon, j’aime les choses qui sont roses… « 

Avec The Neon Demon qui se profile début 2016, on voit venir la concrétisation. Le film traitera d’une top model qui, pour faire décoller sa carrière, ira à Los Angeles avec comme leitmotiv : « la fin justifie les moyens ». Nulle doute que NWR ira plus loin que le Showgirls du hollandais Paul Verhoeven – qui tenait largement de sa Katie Tippel – puisque le film sera basé sur l’histoire de la Comtesse hongroise Elizabeth Báthory de Ecsed, célèbre meurtière qui, avec l’aide de ses complices torturait et tuait de jolies jeunes femmes.

Elle-Fanning-in-Nicolas-Winding-Refns-The-Neon-Demon

Côté casting, jouent près de Elle Fanning (photo ci-dessus) et Keanu Reeves la plantureuse Christina Hendricks (ci-dessous, déjà vue dans Drive) et la poétesse droguée de Mad Max Fury Road, Abbey Lee – un peu plus bas.

Christina-Hendricks-New-Hot-Pic-2013-01

Abbey-Lee