ragnarok poster

Le dernier bébé de la boîte de ciné de genre Fantefilm (la saga Cold Prey, Dagmar) se porte plutôt bien en Norvège. Ragnarok y bénéficie du meilleur démarrage de l’année ainsi que d’une presse locale dans l’ensemble assez positive. On avait pourtant de quoi bouder notre enthousiasme puisqu’on doit déjà au réalisateur Mikkel B. Sandemose un Cold Prey 3 globalement très moyen ; peu aidé qu’il était d’un mauvais scénario, certes. Reste que la bande-annonce laisse augurer un spectacle familial très correct, a priori dans la veine d’un Jurassic Park, que Sofia Helin joue dedans et que cette légende interpèle parce que ça caille là-bas donc non, ça n’est pas une faute d’orthographe.  D’après ce que j’en lis sur Wikipedia, dans la mythologie nordique le Ragnarök correspond à la fin du monde, l’apocalypse, qui en plus de dézinguer tout le monde emportera aussi dans le grand rien leurs dieux Odin, Thor et même Loki. Get Loki !