skytten trailer

Si l’histoire du film dont traite ce billet rappelle celle d’Un flic sur le toit (Mannen på taket), polar signé du suédois Bo Widerberg, ça n’en est pourtant pas un remake. Le danois Skytten (le tireur) est toutefois bien un remake, celui d’un même Skytten, daté de 1977 et tiré d’un roman d’Anders Bodelsen. Un flic sur le toit est lui sorti en 1976, soit un an plus tôt. Les projets qui se suivent se ressemblent souvent et inversement. Notre shooter on the roof du jour, Rasmus, est incarné par Kim Bodnia. A la fois géophysicien et ancien tireur olympique, il choisit soudain de basculer dans le terrorisme. Le déclic ? A peine un an après avoir été élu, le gouvernement rompt sa principale promesse politique à teneur écologique, en soutenant une coopération entre les producteurs de pétrole danois et américains pour forer du pétrole dans le Nord-Est, extrêmement fragile, du Groenland. Dans cinq jours cet accord sera entériné par le danois Thomas Borby (Nicolaj Lie Kaas) et le secrétaire d’Etat américain de Copenhague (Rhea Lehman). Tandis que la journaliste Mia Kollöfel (Trine Dyrholm), outrée, lance une véhémente campagne contre ce projet, Rasmus, lui, revient du Groenland et se trouve davantage encore impliqué. Il va prendre les choses très à cœur. Trop à cœur ?…

Skytten-Trine-Dyrholm-2

La journaliste Mia Kollöfel (Tina Dyrholm)

Forte de ce casting quatre étoile, la très jolie réalisatrice Annette K. Olesen étaye son projet d’une expérience décisive : la série TV. Pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de la très réputée Borgen, qui cartonne sur Arte, politique également. Y ont également participé de très bons réalisateurs danois comme Rumle Hammerich qui a mis en image « l’autre » Headhunter, et Søren Kragh-Jacobsen, un passionné réflexif du genre à qui l’on doit l’aussi bon que désespéré What No One Knows.

« Cela fut extrêmement agréable et professionnellement valorisant de travailler sur un genre bien défini comme la Série TV » avoue la réalisatrice. « Cela revient un peu à faire des films du Dogme. Vous vous exposez à certaines règles, cette fois sous la forme d’autres conventions. »

La bande-annonce en impose, le Bodnia apparaît là en état de grâce et le sujet reste d’actualité même plus de 40 ans plus tard avec cette vision particulière de l’écologie et cette frontière – ténue ? – qui sépare idéalisme du terrorisme. Espérons juste que tout cynisme contextuel opportuniste soit absent des origines créatives du projet. D’un film nait un débat, s’ensuit la participation du peuple au débat, peuple qui, pour pouvoir en causer doit d’abord payer son ticket. On connait la chanson.

Sortie prévue au Danemark le 23 février 2013.

On trouve quelques photos et vidéos de tournage très intéressantes sur le blog d’Annette K. Olesen.

Sources : DFI.dk, IMDb.com, Twitchfilm.net, Annettekolesen.com.