Après le remarqué Terribly Happy, le réalisateur Henrik Ruben Genz, réfractaire notoire du Dogme de LVT rempile avec une autre adaptation d’un livre d’Erling Jepsen, « Birollen », qu’on pourrait traduire par « Meilleur espoir féminin ». Sans aucun lien de parenté avec le film homonyme de Gérard Jugnot, ce métrage qui prend pour titre Excuse Me (Undskyld jeg forstyrrer) sortira sur les écrans danois dès le 05 janvier prochain.

Résumé : C’est l’histoire d’une belle jeune femme un peu perdue, Hélène, qui, à en croire sa mère, fut une erreur technique dès sa naissance. Assistée d’une série d’étranges coïncidences et de son petit chien, Hélène part en quête de son père, qui, apparemment, s’était enfui avant son arrivée au monde. Elle apprend bientôt qu’il dirige un petit théâtre délabré de Copenhague…

La bande-annonce laisse augurer une comédie à l’humour noir typiquement danois que semble distiller avec bonheur l’ami Nicolas Bro. Si j’avais été, je l’avoue, un peu hermétique devant Terribly Happy – Excusez-moi ! – , je reste curieux quant à un pitch et des images qui me titillent bien ici. Et la belle Sara Hjort Ditlevsen l’est assurément !

Je termine cette petite news par cet extrait intéressant d’une interview de Henrik Ruben Genz piochée sur nordiskfilmogtvfond.com : « (…) Lorsque je travaillais le script en 2009 se tenait ce sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique. Tout le monde était venu pour sauver le monde et tout le monde s’accorda à dire que c’était un bon projet. Mais au bout du compte personne ne réussit à s’entendre à cause des agendas des uns et des autres. Là, c’est pareil. Ce théâtre, microcosme de notre société, est sur le point de s’éteindre. Tous les personnages – réalisateur, acteurs – sont d’accords sur le fait qu’il faille le sauver mais s’avèrent incapables de concrétiser parce qu’ils n’arrivent pas réellement à s’intéresser à ce projet commun (…) ».

Publicités