04/20 – Hamilton en dessous !

« J’Hamilton » à le voir mais à la vue du résultat ça n’était pas si pressé. Ne blâmons pas toujours les distributeurs : ne pas sortir un nanar de ce calibre revient à se tirer une balle loin du pied, pour le fun et le pied de nez. Et ils en ont eu, du nez, car voilà un film raté qui, pourtant, avait tout d’alléchant sur le papier et à travers une bande-annonce remplie d’un espoir que j’avais exprimé dans ce petit avant-propos.

Je vais au plus court : narration catastrophique, mise en scène américanisée au possible tendance 90’s à la Michael Bay (en passant : la même année 1998 sortait son Armageddon, également avec Peter Stormare), scènes d’action courtes et ratées – toutes dans la bande-annonce – personnages à peine effleurés, nationalisme déplacé, Peter Stormare à l’ouest, scénario périmé… Non, vraiment, je n’éprouve pas l’envie de m’attarder là-dessus même si un comparatif avec la mini-série plus longue qui en a été tirée – et étirée – joue certainement en sa faveur. Mais ne perdons pas espoir pour autant, parce que si je n’attends pas grand chose de la nouvelle adaptation qui se profile de ce personnage créé par l’écrivain Jan Guillou, le métrage à venir de Tomas Alfredson, La taupe, devrait lui résonner quelques tons au-dessus rayon agents secrets. Au service d’une autre Majesté, cette fois.

Publicités