08/20 – Un peu plus de sept nazis dans la blanche neige. Des nains.

Des vacances au ski tournent au cauchemar pour un groupe d’adolescents lorsqu’ils se retrouvent confrontés à une menace inimaginable : des nazis zombies sortis de la glace…

Quel est le point commun entre les mots « nazi » et « zombi » ? Une lettre qui vaut 10 points au Scrabble, le « z », on nage dedans. Effets spéciaux ratés, maquillages à peine meilleurs que ceux de notre Lac des morts vivants national… Il y a malheureusement pire que cet autocollant z qui, après tout, ne mérite pas tant : la tonalité de l’ensemble est foireuse et, surtout, le manque flagrant d’imagination dans les péripéties provoque l’ennuie, entretenu tant bien (mal) que mal (c’est ça) par un pompage assez laborieux de tout ce qui se fait (de mieux) dans le genre (le slasher). The Descent, les films de la Troma etc.

On passe de la potacherie référentielle 12ème degré à de la comédie pas drôle, puis enchaînons non pas les pneus de la tuture pour pouvoir rouler dans la neige mais plutôt par du semblant de drame au détour de morts tragiques.  A l’arrivée, on se retrouve avec des personnages totalement inexistants et, donc, aucun enjeu et une seule envie : en finir. Sauvons les acteurs, doués, une photo jouant assez bien avec la blancheur de la neige, et, avouons-le, deux scènes gores réussies : un arrachage de tête hilarant et un grimpé de corde effectué à l’aide d’intestins pendants fendard. Dommage, ces deux brefs passages sont mis en retrait par un montage trop chaotique. Dans sa globalité, le projet manque clairement de dynamisme et la rythmique laisse tant et tant à désirer qu’elle nous laisse en route une fois les scènes d’exposition – l’attente – passées. J’en attendais peut-être trop d’un petit film qui par ailleurs se laisse voir sans honte, il faut le reconnaître…

A lire aussi : notre petit avant-goût Zombis nazis snow surfers must die !