flammenogcitronen_large

Un buddy movie danois qui se passe pendant la seconde guerre mondiale, ça vous tente ? Oui ? Ca tombe bien, Flamme & Citron (Flammen & Citronen, 2008), réalisé cette fois non pas par l’Ole Bornedal mais l’Ole Christian Madsen – ce qui nous fait du « lot of l’Ole » tiens -fera partie des films en compétition au très proche festival de Rouen. Bonne nouvelle.

Tiré d’une histoire vraie, on y suit les aventures de devinez qui, respectivement les résistants danois Bent Faurschou-Hviid et Jørgen Haagen Schmith, morts tous deux au combat. Le premier était surnommé « Flamme » en raison de ses cheveux rouges, le second « Citron » parce qu’il eut un jour la bonne idée de saboter des voitures dans l’usine Citroën dans laquelle il travaillait (!) Poil de carottes est joué par le beau Thure Lindhardt, que l’on verra bientôt dans l’adaptation par Ron Howard du bouquin de Dan BrownAnges et Démons, et l’incontournable Mads Mikkelsen, acteur dont je vais bientôt tirer le portrait par chez les Givrés, se charge du saboteur de tutures.

Flammen & Citronen est l’un des plus gros budgets danois jamais tournés. La bande-annonce augure un bon « spectacle », concept toujours un peu délicat à explorer lorsqu’on parle d’évènements dramatiques réels, d’autant qu’un petit air de « déjà-vu » évident plane autour de l’œuvre. Peu importe le pays, la résistance ressemble toujours à une autre. Quand on pense que certains diraient que, non, la résistance danoise n’a jamais existé. Pas plus que la hollandaise de Paul Verhoeven d’ailleurs. Et d’abord y’a pas d’preuves alors hein…

Bande-annonce Flammen & Citronen

Pas de sortie ciné annoncée en France à ce jour.

Sources : Wikipedia, Imdb, Dossier de presse 22ième Festival du cinema nordique de Rouen.

Advertisements