o-horten

11/20 – Le spleen du retraité

Odd Horten parcourt la même ligne de chemin de fer depuis si longtemps qu’il a fini par s’installer dans une routine confortable. Après 40 années de bons et loyaux services, l’heure de la retraite sonne…

Si la bande-annonce laissait augurer un film tranquille à l’humour décalé sur ce sujet pourtant grave et mine de rien tabou qu’est le passage à la retraite, à l’arrivée le ton souhaité n’est que rarement obtenu et le décalage par trop peu maîtrisé pour convaincre. Contrairement à Baard Owe, l’interprète de notre Monsieur Horten qui, lui, s’impose dans ce rôle de cheminot qui, soyons fous et écrivons-le : déraille.

Humour mis à part, le drame est très efficace. La solitude du vieil homme est oppressante et son angoisse palpable tout du long de cette unique voie de chemin de fer. L’issue est aussi triste que celle d’un énième suicidé s’en allant remplir les statistiques des ceuces choisissant, faute de revolver, de se tirer une locomotive dans la tête. Au bout du tunnel, la morosité l’emporte sur une mort dont on voulait se moquer. C’est déprimant. Trop.

O’ Horten sur Imdb